Rentrée 2016 : conférence de presse du Secrétariat général de l'Enseignement catholique

Pascal Balmand, Secrétaire général, a annoncé les effectifs pour la rentrée 2016 et il en a également profité pour présenter les objectifs de l'Enseignement catholique pour l'année 2016/2017.

© G. Brouillet-Wane

Des effectifs à la hausse depuis 2009

À la rentrée 2016, l'Enseignement catholique a accueilli 2 038 784 élèvessoit une hausse de 0,8% par rapport à la rentrée 2015. Depuis 2009, l’augmentation ininterrompue des effectifs a ainsi atteint un total de plus de 80 000 élèves en huit ans.

« Les chiffres ne présentent jamais d’intérêt pour eux-mêmes, a précisé Pascal Balmand, à ceci près qu’ils  expriment la confiance que de très nombreux parents vouent à nos établissements. (...) Je crois aussi qu’une telle confiance se nourrit précisément de l’atmosphère de travail serein et du climat éducatif pacifié et pacifiant qui caractérise les établissements de l’Enseignement catholique. »

Pascal Balmand a également tenu a souligner la qualité du travail entrepris par les chefs d’établissement, les professeurs, les membres du personnel des établissement et de tous les milliers de bénévoles engagés à des titres divers : « Je mesure leurs difficultés et je ne les en remercie que plus chaleureusement encore pour tout ce qu’ils font. »

« L'école a besoin de paix »

Le Secrétaire général de l'Enseignement catholique a rappelé que dans cette période particulièrement assombrie par les drames de ces derniers mois, la sécurité des élèves et de tous les personnels des établissements constituent une priorité de cette rentrée 2016. Pour garantir cette sécurité, il se réjouit d'ailleurs du fait que les fonds publics alloués aux travaux de sécurisation des locaux scolaires concernent pleinement les établissements privés sous contrat, au même titre que les établissements publics. 

La mise en oeuvre de la réforme du collège

Concernant la réforme du collège, Pascal Balmand a rappelé que « par bien des aspects elle correspond à la culture de l’Enseignement catholique, qui s’avère bien armé pour la déployer au mieux ». Il a aussi mentionné que « partout les équipes se sont mises au travail depuis des mois, et que (...) le moment venu, il conviendra bien sûr de mener une évaluation rigoureuse de ses effets ».

En ce qui concerne les élections présidentielles et la place que tiennent les questions éducatives, Pascal Balmand a dévoilé qu'un document sera publié début 2017 pour proposer la vision de l'Enseignement catholique.

> Pour en savoir plus, l'intégralité de la conférence de presse est accessible ci-dessous.