XVIIIe congrès de l’Apel : vos témoignages

Suite à notre congrès qui s'est déroulé le 16 mai dernier, vous nous avez fait part de vos réactions. Voici quelques uns de vos témoignages.

Mon premier congrès

"Lorsque je me suis engagée au sein de l'Apel de l'école de ma fille en tant que présidente, je connaissais l'association mais pas le Mouvement. Je connaissais les actions pour en avoir vécues quelques unes auparavant, mais je ne mesurais pas que ces actions avaient une portée nationale pour certaines.
Et puis j'ai reçu l'invitation pour le congrès. J'y suis allée. Durant 3 jours, les départements et les régions se déplacent vers un lieu commun pour ne faire plus qu'un : le mouvement national.
Ce rassemblement m'a permis de comprendre que notre mission ne peut être pleinement accomplie que si le lien se crée, que si le rassemblement a lieu. Seul, rien n'est simple.
Le terme de " mouvement " des Apel est un terme pertinent ; en effet, il suppose le trajet, le déplacement vers l'Autre, et il suppose aussi l'idée d'une action, d'une impulsion, d'une mobilité.
Ce congrès s'est pleinement inscrit dans cette démarche grâce à une large proposition d'ateliers, de réflex- ions, et des propositions faites au gouvernement. Mais surtout, ce que je retiendrai de ces journées, c'est la fraternité et la profondeur avec laquelle la question de la place de l'enfant et du parent dans l'école d'aujourd'hui a été traitée.
J'ai aimé cette intensité et cette vérité, et tout logiquement cela me donne envie de me mettre à mon tour en mouvement !"

Caroline FABIN Apel Saint Egonnec Plogonec (29)

Les Rencontres parents écoles

"J'ai été formé pour animer les Rencontres parents école sur le thème du congrès ce qui m'a permis de bien m'y préparer avec trois animations faites dans les établissements St Joseph à Plabennec, La Croix-Rouge et Charles de Foucauld à Brest. J'ai donc pu mesurer une fois de plus l'importance de ces RPE qui permettent en amont de recueillir la voix des Apel d'établissement et de faire remonter les attentes et les besoins des parents aux experts qui animeront le prochain congrès pour faire des propositions des Apel au Ministère de l'Education Nationale.
Au cours de ces Rencontres parents écoles, où il convenait d'écrire la fiche du " métier de parents " de nombreux échanges ont émergé et j'ai pu pendant le congrès obtenir au travers des ateliers des éléments de réponse à mes questions.
La table ronde " du parent d'enfant au parent d'élève " avec Philippe Jeammet (psychiatre de l'enfant) et Yves Mariani (Département éducation du Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique) m'a conforté dans l'idée qu'être parent n'est pas un métier mais une vocation et que nous ne sommes pas propriétaires de nos enfants. J'ai relevé avec intérêt, l'intérêt d'être présent dans l'éducation des enfants, pour les aider et les guider dans leurs choix sans les asphyxier.
Les interventions de Pascal Balmand, Secrétaire général de l'Enseignement catholique et celle de Caroline Saliou, Présidente de l'Apel nationale, le dimanche matin en clôture du congrès, ont rappelé combien la coopération Apel et Enseignement catholique est incontournable dans l'intérêt des enfants et favorable à l'évolution de l'école. Ceci me conforte dans l'intérêt de poursuivre mon engagement au service de l'Apel et de l'Enseignement Catholique."

Michel SWIRSKY, Apel 29