Les régions mobilisées pour préparer le 19e congrès de l'Apel

Depuis quelques mois, de nombreuses régions se sont mobilisées pour participer à la réflexion sur le thème du prochain congrès "Pourquoi l'école". Petit tour d'horizon des premiers échanges qui se sont déroulés dans vos établissements. 

Carcassonne, Roanne, Narbonne, Nantes, Marseille... Depuis le mois d'octobre, de nombreuses régions ont organisé des soirées-débats dans leurs établissements sur le thème du prochain congrès "Pourquoi l'école ?". Dans une atmosphère conviviale, chacun a pu exprimer et échanger sur ce thème. Ces réflexions viendront ensuite enrichir les propositions formulées par l'Apel en juin prochain. En effet, le 19e congrès se fera l'écho des échanges qui ont eu lieu en région pour donner la parole à l'ensemble du mouvement. Ces soirées sont animées par un membre de l'Apel formé par l'Apel nationale. N'oubliez pas ensuite de nous informer en nous envoyant des photos et un aperçu de ce qui s'est dit pendant ces soirées.

> Si vous n'avez pas encore organisé de soirée-débats et que vous êtes intéressé, appelez vite votre Apel départementale pour faire venir un animateur. Bloquez vite une date !

L'école doit susciter l'intérêt du jeune dans sa transmission du savoir pour l'aider à construire sa personnalité.

L'école doit permettre le développement de l'esprit critique des jeunes, en complément de l'éducation donnée dans les familles. »

L'Apel du Pays Roannais

L'école pour instruire et apprendre à grandir en société.

Instruire c'est la base de l'école : acquérir des connaissances, un savoir.

Apprendre la vie en collectivité, hors du cocon familial »

Soirée-débat à Narbonne

Soirée-débat à Carcassonne

L'école : lieu d'apprentissage où l'enfant acquiert des connaissances qui lui permettent de devenir autonome et de s'assumer librement.
- La joie au coeur de l'école, la joie d'apprendre et la joie d'enseigner. »

Soirée-débat à Nantes

Ajouter un commentaire

Les champs marqués d’un * sont obligatoires :

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires