L’école est indispensable mais doit évoluer

Une large majorité de parents (69 %) déclare avoir une bonne compréhension du rôle de l’école. Une école dont la vocation première est de transmettre des connaissances et des savoirs fondamentaux, mais aussi d’éduquer au savoir-vivre et au savoir-être. Un sondage Apel-OpinionWay, réalisé en partenariat avec le supplément Parents-enfants du quotidien La Croix.

Quelles priorités pour l'école aujourd'hui ?

Si la transmission des connaissances et des savoirs fondamentaux reste une priorité essentielle pour 50 % des parents, 38 % souhaiteraient que l’école aide les enfants à acquérir des compétences essentielles à leur vie professionnelle future (cet élément ne caractérise l’école d’aujourd’hui que pour 23 % d’entre eux). Ces compétences, ainsi que l’acquisition de méthodes de travail, leur semblaient mieux développées lorsqu’ils étaient eux-mêmes scolarisés. Autre évolution souhaitée par 33 % des parents : le développement personnel de l’enfant qui favorise l’autonomie, la confiance et l’estime de soi. Ces tendances sont observables quel que soit l’âge et le statut social des parents, le niveau scolaire (élémentaire, collège, lycée) et le type d’établissement (public/privé) de leurs enfants.

Valeurs partagées, valeurs enseignées ?

Les valeurs perçues comme les plus importantes à transmettre ne sont pas forcément celles qui sont les mieux enseignées. Ainsi le respect et la discipline qui sont souhaités par 56 % et 55 % des parents n’occupent respectivement que la 6e et la 10e place dans la série des valeurs enseignées. Inversement, la liberté en 9e position des valeurs à transmettre, prend la tête des valeurs enseignées (80 %).

L'école doit s'adapter aux enfants d'aujourd'hui

Pour 52 % des parents, l’école n’est pas adaptée à la génération actuelle des enfants scolarisés. Les parents de lycéens sont même 77 % à le penser. Trois raisons principales expliquent ce décalage : les enfants n’ont pas les connaissances de base (18 %), ils ne respectent pas l’autorité des enseignants (13 %) et, enfin, l’école met les enfants dans des cases sans qu’il y ait de suivi individualisé (11 %). Quelles propositions pour faire évoluer l’école ? 92 % des parents pensent qu’il serait important de prendre en compte la personnalité et les talents de chaque élève, 91 % qu’il est nécessaire d’améliorer la pédagogie, et 89 % qu’il faut mieux prendre en compte le bien-être et le bien-vivre à l’école. 

Les propositions pédagogiques plébiscitées par les parents

  • 73 % des parents sont favorables à la classe uniquement le matin en primaire avec des activités à la carte l’après-midi.
  • 63 % plébiscitent des établissements sans classe, organisés par niveau et par matière.
  • 54 % sont favorables à des emplois du temps sur mesure, selon les motivations de chaque élève.

Quelle place pour les nouvelles technologies à l'école ?

Elles influencent incontestablement le rôle de l’enseignant (63 % des parents) et le fonctionnement de l’établissement scolaire (61 %). Mais une large majorité de parents (73 %) est convaincue que les nouvelles technologies ne peuvent en aucun cas remplacer l’école.

Sylvie Bocquet

Document à télécharger

Liens utiles

L'article dans le journal La Croix

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires