Questions de confiance : ensemble, en famille, à l’école…

En mars 2013, l'Apel académique de Montpellier a organisé un colloque national sur le thème de la confiance à l’école et en famille.

Affiche colloque de Nîmes

Dans notre société où le "bien vivre ensemble" céderait la place à l'épanouissement égocentrique de chaque individu, il nous apparaît essentiel, en tant que parents, de veiller à instaurer la confiance autour de nous.

Lors de ce colloque organisé par l’académie de Montpellier, nous nous sommes intéressés aux moyens concrets pour développer de réelles relations de confiance en famille, à l'école et en société.


De nombreux spécialistes sont intervenus tout au long de cette journée pour explorer toutes les pistes permettant l'émergence, le renforcement et l'épanouissement de ces relations de confiance. Ils nous ont livré de précieux conseils lors d'exposés, de tables rondes et d'ateliers interactifs.     

Des ateliers de gestion du stress mis en place par l’Apel

L’Apel Saint Vincent de Paul à Nîmes (30) a mis en place des ateliers pour aider les élèves de 1re et de terminale à apprendre à gérer leur stress et à développer leur estime de soi. « J’ai observé que certains élèves s’orientaient mal parce qu’ils n’avaient pas confiance en eux, explique la présidente de l’Apel. Et que parfois, même les bons élèves échouaient le jour J parce qu’ils avaient perdu tous leurs moyens ! Je me suis dit qu’il fallait aider ces jeunes et j’ai proposé à l’Apel de monter ce projet ».

Soutenus par le chef d’établissement, ces ateliers voient le jour. Dans un premier temps pour informer les élèves et identifier leurs besoins. Puis, avec l’aide d’une intervenante en communication, le contenu des ateliers est élaboré et les élèves peuvent s’y inscrire par petits groupes de 9 ou 10 élèves maximum. Après quelques mois, l’Apel a également mis en place un atelier à destination des parents pour les aider à ne pas trop mettre la « pression » à leurs enfants, pour les soutenir quand ils décrochent… « Les parents étaient très intéressés. Ce projet a bien fonctionné car il est indispensable de s’appuyer sur une méthodologie et de faire ça sérieusement, avec l’aide d’une professionnelle », estime la présidente d’Apel.

L'école devrait moins sanctionner les jeunes et mieux les préparer à la vie professionnelle

D’après les parents, quels seraient les moyens permettant à davantage d’enfants de gagner en confiance en eux à l’école ?
Pour 53% des parents, valoriser davantage les domaines où ils réussissent au lieu de sanctionner les échecs ;
Pour 48%, faire intervenir davantage de professionnels présentant leur métier pour rendre plus concret l’avenir et ses possibilités ;
Pour 47%, encourager les prises d’initiatives et les prises de risques.

(Sondage Apel-Opinion Way – février 2013) 

Documents à télécharger