Décodons le code !

L'Apel a organisé le 24 novembre 2016 un petit-déjeuner débat sur l'apprentissage du code informatique à l'école en présence d'experts, de chefs d'établissements, de parents et d'élèves qui ont témoigné de leurs expériences au sein de l'Enseignement catholique.

Depuis la rentrée 2016, le code a fait son entrée dans les nouveaux programmes de primaire et de collège. Un virage dans un système qui s’est longtemps fondé sur l’idée qu’il n’était pas nécessaire de comprendre ce qui se passe derrière les écrans et qu’il suffisait d’apprendre à les utiliser.

Dans la continuité de sa réflexion sur la culture numérique, l’Apel souhaite  ainsi aborder ce sujet d’actualité à l'occasion de son petit déjeuner débat annuel au Sénat pour mieux expliquer et accompagner les parents à réfléchir et débattre ensemble aux enjeux sociaux, éducatifs, cognitifs et pédagogiques du codage à l’école.

Il s'est déroulé le 24 novembre en présence de Gilles Dowek, chercheur à l'Inria, David Wilgenbus, astrophysicien et responsable des ressources pédagogiques de la Fondation la Main à la pâte et Virginie Tyou, philosophe de la culture numérique et créatrice de Clicky, l'énigme numérique.

Des jeunes, des parents d'élèves, des chefs d'établissement, des enseignants ont également apporté leurs témoignages.

Pour en savoir +

Consultez notre blog consacré au petit déjeuner débat

http://decodonslecode.tumblr.com/

Le codage informatique à l'école : ce qu'en pensent les parents

  • L'enseignement du codage informatique, un enjeu pour les parents : seuls 42 % d'entre eux savent ce qu'est le codage informatique et 56 % souhaiteraient eux aussi avoir une initiation sur ce thème.
  • Seule une minorité des parents se sent apte à accompagner leurs enfants : 58% des parents estiment qu'ils sont mal préparés pour accompagner leurs enfants dans ces nouveaux apprentissages.
  • L'apprentissage du code à l'école, oui mais pas pour les élèves de primaire : les parents y sont favorables à 95% pour qu'il soit enseigné au lycée, mais seuls 63% pensent que ce serait une bonne chose au primaire.
  • Des incidences positives pour les enfants : 80% des parents pensent que cela sensibilise les jeunes sur les questions de responsabilités autour du numérique et 65 % imaginent que cela aura un impact positif pour l'avenir professionnel de leurs enfants.
  • Pour les parents, l'enseignement du codage informatique doit aller bien au-delà de la technique : il doit aussi intégrer des notions de liberté de choix, des notions d'éthique et de tolérance. 91% jugent important d'intégrer des notions de responsabilités autour de la création des outils numériques.

(Sondage Apel-BVA - Novembre 2016)

Document à télécharger