Ce qui est déjà accompli

La réforme des rythmes scolaires

Ce que la loi prévoit

Modification des rythmes scolaires à l’école élémentaire pour qu’ils soient adaptés au rythme de l’enfant et des apprentissages.

Ce qui est en place

L’année scolaire compte désormais 180 jours d’école par an. Les élèves ont 24 heures de cours hebdomadaires mais qui s’étalent sur 4,5 jours et non plus 4. Les élèves ont désormais classe le mercredi matin. Les journées d’école ont été réduites de 45 minutes et la pause méridienne allongée. Aux heures d’enseignements obligatoires s’ajoutent les activités pédagogiques complémentaires (APC) et les activités périscolaires (3 heures par semaine).

> L’Enseignement catholique n’est pas tenu d’appliquer cette réforme, mais l’a soutenue et incité les établissements à engager une réflexion sur le temps scolaire. En février 2013, le Sgec a édité un document “Rythmes scolaires, garder le cap. Aménagement des rythmes scolaires – repères et outils”, afin de nourrir la réflexion et d’aider les équipes à les mettre en place. L’Apel a également édité un hors-série d’Apel Infos, à destination des présidents d’Apel : “Rythmes scolaires”, mars 2014.

Dans le cadre des obligations réglementaires de service, les enseignants doivent effectuer 36 heures d’activités pédagogiques complémentaires (APC - remplace l’aide personnalisée) dans l’année. Les APC concernent les élèves en difficulté ou ayant des besoins spécifiques. Dans les établissements de l’Enseignement catholique, les élèves peuvent se voir proposer une ou deux heures d’APC dans la semaine.

 

La formation des enseignants

Ce que la loi prévoit

Création des Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE).

Ce qui est en place

Ils ont été créés à la rentrée 2013 et les premières promos arrivent dans les établissements publics. Dans l’Enseignement catholique, les enseignants sont formés dans les Instituts supérieurs de formation de l’Enseignement catholique – ISFEC.

 

 

 

Refondation de l'école : où en sommes-nous ?