" APPRENDRE A RAISONNER, C’EST EXERCER SON ESPRIT CRITIQUE "

Pourquoi les enfants connaissent-ils des situations de blocage face à certains apprentissages ? Sans doute par manque de connaissances, mais aussi parce qu’ils se retrouvent devant une situation piège (à l’école, il y en a beaucoup) et n’adoptent pas la bonne stratégie.

Il est donc important d’apprendre aux enfants, dès la maternelle, à résister à certains automatismes, en leur donnant, face à certaines situations d’apprentissage, des alertes que le cerveau réussira ensuite à repérer. Par exemple, la règle des nombres entiers selon laquelle, plus il y a de chiffres, plus le nombre est grand ne fonctionne pas avec les nombres décimaux : 1,45 n’est pas plus grand, mais plus petit que 1,7. Il ne s’agit donc pas d’une incapacité de raisonnement, mais bien d’un piège à détourner.

Apprendre à résister ne signifie pas faire l’impasse sur l’apprentissage des règles. Il faut bien au contraire les réexpliquer. Si le verbe s’accorde avec le sujet, j’écrirai donc : “je les pilote” et non “je les pilotes”, tout en explicitant le piège si l’enfant, par automatisme, accorde “pilotes” avec “les” perçu comme un article défini. L’apprentissage par cœur reste également fondamental, mais n’est pas suffisant car apprendre à raisonner, c’est exercer son esprit critique, ce qui demande, là aussi, la nécessité de développer sa capacité à résister à ce que l’on voit et entend. 

Avec Grégoire Borst, directeur adjoint du laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant (LaPsyDE – CNRS) du professeur Olivier Houdé, Université Paris Descartes.

CONSEILS AUX PARENTS

♦ Prendre le temps de repérer les erreurs récurrentes.

♦ Expliciter les erreurs et les pièges.

♦ Faire du lien et du sens entre les différentes informations à retenir pour augmenter les chances d’apprendre.

Proposer différentes façons d’apprendre : verbales (par cœur) et visuelles (à l’aide de cartes mentales, par ex°.