"Il est urgent de réapprendre aux enfants à se concentrer"

Sans concentration, il n’y a pas d’apprentissage ni de mémorisation possibles. Il est urgent aujourd’hui de réapprendre aux enfants à se concentrer à une époque où, sur stimulés par l’usage de multiples écrans, ils manquent de concentration.

Or, se concentrer, au-delà de l’injonction “concentre-toi” qui ne veut rien dire, c’est faire un choix, donc renoncer à passer trop vite à quelque chose d’autre et comprendre comment notre cerveau peut se laisser distraire. C’est un peu comme lorsqu’une couverture est trop petite, on doit alors choisir l’endroit où on la pose pour avoir chaud malgré tout.

On peut distinguer la mémoire de travail à court terme : encodage des informations grâce a l’attention, maintien actif en mémoire de ces informations ; et la mémoire à long-terme, dans laquelle on va puiser lorsqu’il s’agit de récupérer des informations apprises il y a longtemps. La difficulté est alors de retrouver ces informations pour qu’elles reviennent à la conscience, ce qui passe par la réactivation des neurones initialement actifs au moment de l’encodage. Cette réactivation se produit souvent de manière indirecte, par l’intermédiaire d’autres neurones fortement connectés et correspondant à des éléments associés à celui que l’on recherche (ex. je me rappelle qui m'a appelé hier en me rappelant le lieu où j'ai reçu ce coup de fil). Comme si, à chaque idée ou objet était rattaché un fil ou plusieurs à dérouler. Plus on fait du lien, plus on crée des connexions et plus on donne du sens aux apprentissages.

Avec Jean-Philippe Lachaux, ancien élève de l’École polytechnique, directeur de recherches en neurosciences cognitives, à l’Inserm, à Lyon

POUR ALLAER PLUS LOIN

À SUIVRE
Le projet Attentifs à l’école (Atol), des ateliers pour développer l’attention en classe et une série de 10 fiches d’activités pour les enseignants :  par exemple, comment réagir aux distractions externes.


À LIRE
Les petites bulles de l’attention, publié chez Odile Jacob : une bande dessinée, des pages d’approfondissement et des exercices pratiques pour comprendre comment fonctionne notre cerveau, ce qu’est l’attention et comment l’apprivoiser. Pour petits et grands.


À NOTER
Jean-Philippe Lachaux travaille avec de nombreux établissements de l’enseignement catholique et avec la DDEC de Strasbourg.