Documents de l'Enseignement catholique

L’Enseignement catholique a voté et publié, en 2010, un document sur l’éducation relationnelle (à télécharger ci-dessous), affective et sexuelle pour aider l’ensemble des éducateurs à construire les parcours éducatifs appropriés. « L’école a, dans ce domaine une responsabilité, à articuler avec celle, première des parents. En complément de ce qui se construit en famille, les jeunes ont besoin de tiers lieu, proposant des temps d’écoute et de dialogue. L’école catholique inscrit l’éducation à la relation, à l’affectivité et à la sexualité dans l’enseignement de l’Eglise. Les chrétiens qui croient que Dieu a pris corps ne méprisent pas le corps, bien au contraire. Ils lui accordent une éminente dignité. La sexualité doit donc se vivre dans le profond respect du corps de l’autre et dans une relation qui engage la totalité de l’être, dans la durée. L’enseignement de l’Eglise n’est pas un ensemble de normes, mais des repères pour aider chacun à penser la relation à son propre corps, à l’autre, l’orientation d’un projet de vie ou encore l’altérité homme/ femme quand des courants nient la différenciation… », rappelle Claude Berruer, adjoint au Secrétaire général de l’Enseignement catholique.

Un document “Éducation affective, relationnelle et sexuelle : un parcours pour le 1er degré” est en cours d’élaboration (voir ci-dessous). Il est actuellement rédigé par le département éducation du Secrétariat général de l’Enseignement catholique.

Education affective, relationnelle et sexuelle : un parcours pour le 1er degré

Ce parcours de 14 fiches réparties en 3 thématiques : exister, aimer et être libre sera proposé dès la rentrée. Il s’adresse aux enseignants du 1er degré pour les élèves du CP au Cm2. Il cherche à répondre aux questions que les enfants se posent ou aux situations de vie rencontrées à l’école.

-Des questions sur l’origine qui portent en elles la question du devenir.
-Des questions sur la différence, qui témoignent du regard que l’enfant porte sur lui-même et sur les autres (comment c’est fait les filles ? Et les garçons ?). Chaque étape  s’inscrit dans la permanence de l’identité et le changement dans l’évolution de la croissance.
-Des questions sur la pudeur (pourquoi certaines personnes se font des baisers sur la bouche ?), sur les interdits (est-ce qu’on a le droit de soulever les jupes ?). Chacune de ces séances se dérouleront dans le respect, l’écoute et la confidentialité vis à vis des autres enfants et avec bienveillance vis à vis de leur diversité familiale et culturelle.

Ce parcours pourra être évoqué en réunion de parents. Les parents pourront être également informés après chaque séance et ainsi ouvrir l’échange en famille.

En préparation également : une charte de l’intervenant en Ears (personne extérieure,  enseignant, responsable pastorale… ) qui s’inscrit dans le projet de l’enseignement catholique.

L'avis de l'Apel

Les parents sont très demandeurs de conseils et d’accompagnement dans le domaine de l’éducation affective, relationnelle et sexuelle. Ils se sentent souvent désemparés, maladroits et ne savent pas comment aborder ces questions délicates avec leurs enfants. L’Apel considère qu’il est dans son rôle de leur apporter des éléments de réflexion, notamment par l’intermédiaire de son magazine Famille et éducation et de son site internet. C’est également un des domaines de réflexion de la commission Réflexion éducative de l’Apel nationale.

Pour plus d'informations contactez Pascale de Lausun : pdelausun(at)hotmail.fr ou
Claude Fromentin : claude.fromentin(at)aol.fr