Primaire : apprendre une leçon

Apprendre par cœur une leçon est un exercice difficile. Cinq conseils pour guider au mieux votre enfant.

Se souvenir de ce que l’enseignant a dit en classe

Incitez votre enfant à se remémorer les circonstances dans lesquelles la leçon a été faite en classe. L’enseignant a-t-il montré une carte, une photo, un tableau ? A-t-il réalisé une expérience ? A-t-il fait écouter quelque chose ? Autre bon réflexe : même si le résumé à apprendre est écrit dans un cahier, demandez-lui d’ouvrir son manuel et de retrouver le chapitre. Objectif : que les documents qui ont servi pendant le cours à élaborer la leçon lui reviennent en mémoire. 

Vérifiez sa compréhension de la leçon

On ne peut bien retenir que ce que l’on a vraiment compris. Demandez-lui de vous lire, à haute voix, le paragraphe à apprendre puis de vous l’expliquer avec ses mots. S’il n’y parvient pas, cherchez à lever les obstacles : servez-vous d’expressions simples et concrètes, raccourcissez les phrases, dessinez un schéma, montrez-lui un document du livre, rattachez la notion à acquérir à quelque chose de familier ou qu’il aurait appris précédemment.

Fractionnez son apprentissage

Mémoire et surcharge ne font pas bon ménage ! Si la leçon est scindée en plusieurs paragraphes, recommandez-lui d’apprendre paragraphe par paragraphe. À défaut, il est indispensable que vous procédiez vous-même à ce découpage en petits blocs, en structurant l’ensemble par des « premièrement », « deuxièmement », etc.

Comment mémorise-t-il le mieux ?

Les enfants qui ont une mémoire visuelle auront plus de facilités à apprendre une leçon écrite. Aussi, il est souhaitable de trouver avec son enfant la meilleure façon de lui faire apprendre par cœur. Certains apprennent en bougeant (mémoire kinesthésique), d’autres ont une mémoire auditive, il est donc primordial pour eux qu’ils soient attentifs en cours. D’autres enfin apprennent mieux s’ils recopient plusieurs fois un mot ou une phrase... 

Encouragez-le à réviser

On n’ancre pas une leçon dans sa mémoire par un apprentissage unique : il faudra que votre enfant la revoie à plusieurs reprises. D’où la nécessité qu’il ne s’y prenne pas au dernier moment !