Collège ou lycée : la prise de notes

La prise de notes ne s’apprivoise pas si facilement. Voici quelques principes de base pour gagner en aisance.

Se doter d’un bon matériel

Arriver en classe, équipé d’un stylo qui glisse bien sur la page, et d’un stock de papier suffisant est un préalable indispensable. Les feuilles de classeur simples de format A4 sont l’idéal. Encore faut-il penser à bien les numéroter au fur et à mesure, mais également à n’écrire qu’au recto afin, ensuite, de pouvoir visualiser l’ensemble du cours en les disposant côte à côte.  

Rester concentré

Savoir écouter le professeur, tout en le regardant de temps à autre pour capter quelques-uns de ses gestes, comprendre ce qu’il dit afin d’en saisir l’essentiel, mémoriser... La prise de note est un travail actif qui exige de ne jamais se laisser distraire par son entourage. 

Noter les mots-clefs

Prendre des notes, c’est réussir à éliminer le superflu (articles, prépositions, auxiliaires...) pour ne conserver que les mots ou phrases-clefs. Le fait que le professeur insiste sur une notion en changeant d’intonation, en la répétant ou encore en l’inscrivant au tableau est un bon moyen de les repérer. Soyez aussi très attentif aux connecteurs logiques (d’abord, ensuite, d’autre part, mais, cependant, donc, finalement...) qui permettent de suivre le plan du cours. 

Utiliser des abréviations

Il faut utiliser au maximum les symboles mathématiques (+,-, =, <,>…), mais aussi les abréviations. Vous pouvez trouver des dictionnaires d’abréviations sur Internet, mais aussi inventer les vôtres.

N’écrivez pas trop serré

Rien de pire que d’être obligé de relire une série de mots, alignés les uns à la suite des autres, dans de longs paragraphes trop compacts ! Il faut viser une clarté maximale. Revenez à la ligne à chaque idée nouvelle et structurez le cours en faisant apparaître le plan. Ménagez des espaces entre les différentes parties et numérotez soigneusement chacune d’elles, au fur et à mesure, en utilisant, par exemple, la notation alphanumérique traditionnelle : chiffres romains, chiffres arabes, capitales et minuscules I 1) A a).... Prévoyez également des marges pour pouvoir faire, ensuite, des ajouts.