Partir entre copines, est-ce risqué ?

« Cécilia, ma fille de 15 ans et demi, envisage de partir seule avec deux copines pendant les vacances de la Toussaint. Je trouve ça très risqué, j’ai peur des mauvaises rencontres... »

La réponse de XAVIER POMMEREAU, pédopsychiatre, auteur de Le goût du risque à l’adolescence, le comprendre et l’accompagner (Albin Michel).

Il est tout à fait normal pour un adolescent de vouloir se frotter à l’aventure ! La requête de votre adolescente est un signe de bonne santé, même si aux yeux des parents, c’est plus difficile à accepter. Aujourd’hui, les parents craignent beaucoup trop pour leurs enfants, au risque, précisément, de leur couper les ailes. Il n’est pas bon de les “cocooner” à l’excès.

C’est, justement, en acceptant de la laisser partir à l’aventure que vous lui éviterez l’envie de “risquer” encore plus loin, et de se mettre vraiment en danger.

Bien entendu, il ne s’agit pas de la laisser partir sans avoir rencontré ses copines, et vérifié en détail le programme du périple. Demandez-lui de rédiger sa “feuille de route”. Comment feront-elles le trajet ? De quoi ont-elles besoin ? Où seront-elles hébergées ?

Quel est le budget envisagé ? Il n’est pas interdit non plus de reprendre le refrain sur les risques (réels cette fois) liés à l’alcool et au cannabis, mais de façon rationnelle. Sans dramatiser : « Je te rappelle tout de même que les substances psychotropes sont nocives pour un cerveau en devenir».

De votre côté, tentez de lâcher prise... Limitez les SMS au strict nécessaire (un texto à son arrivée). Ça n’est pas facile, mais elle doit sentir que vous lui faites confiance. De cette aventure, elle ressortira grandie, avec des étoiles plein les yeux.