Restez zen pendant les devoirs

« Tous les soirs, avec Victor, 11 ans, c’est le cauchemar des devoirs. Il tarde à s’y mettre et ça se termine en pugilat ! Comment faire pour que ça se passe au mieux ? »

La réponse d’ISABELLE PAILLEAU, psychologue clinicienne 

« Quand ils rentrent de l’école, les enfants sont fatigués, stressés. N’enchaînez pas immédiatement sur les devoirs. Proposez à votre fils de fermer les yeux, de respirer, de vous raconter comment il se sent, et de déposer symboliquement son émotion (agacement, colère, tristesse...) dans une petite boîte ou un petit coin de l’appartement, afin de créer une parenthèse pour le temps des devoirs. Tâchez de ruser, en lui proposant un “faux choix” : “Préfères-tu goûter avant ou après les devoirs ? Débuter par les maths ou le français ?” Il est important de faire de lui le maître du jeu : “À ton avis, combien de temps vas-tu mettre ?” Si on n’a pas ni dans le délai imparti, on fait une pause avant de s’y remettre.

Pour revoir la leçon (par exemple en histoire), suggérez-lui de lire en ayant en tête les questions principales auxquelles il doit répondre (qui, quoi, quand, où, etc ?) : un bon moyen pour mémoriser. Pour préparer un contrôle, pratiquez l’option “participative” : le cours sous les yeux, demandez-lui d’anticiper les questions sur lesquelles il peut être interrogé. Vous verrez : c’est nettement plus efficace comme cela ! Ça lui permet encore une fois de “tenir les rênes”, et d’être actif ! Après la séquence, évitez à tout prix de moraliser : “Ah, tu vois, quand tu veux...” Non. Terminez plutôt par un ton gai et heureux : “C’est chouette, j’ai passé un bon moment”, voire “j’ai vraiment appris beaucoup de choses aujourd’hui.” »