L'Apel reçue par Jean-Michel Blanquer

L’Apel a rencontré Jean-Michel Blanquer mardi 21 mai dans le cadre des comités de travail qui se déroulent régulièrement avec l'ensemble des associations de parents d'élèves. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour.

> Concernant ParcourSup, l’Apel a demandé des explications sur le problème survenu jeudi 17 mai et qui a été source de stress important pour les candidats et leurs parents. Heureusement l’erreur a été vite repérée et correctement traitée en 24h tout en garantissant, semble-t-il, l’équité de traitement. Une enquête a de surcroît été confiée à l’Inspection générale.

> Deuxième sujet de discussion : la loi « école de la confiance » qui a été votée mardi 21 mai au Sénat et doit être maintenant examinée par une commission mixte paritaire du Parlement.
Plusieurs articles importants du projet de loi sont suivis de notre part avec une grande attention. C’est le cas particulièrement pour ceux concernant l’instruction obligatoire à 3 ans ou encore l’amélioration de l’accompagnement des élèves en situation de handicap.
Sur ce dernier point, nous avons demandé une réunion supplémentaire avec le cabinet et les services du ministère dans les prochains jours pour examiner en détail l’impact des AESH et des PIAL, les nouveaux pôles inclusifs d’accompagnement spécialisé, pour les familles.
L’Apel a rappelé également à cette occasion sa demande de souplesse concernant l’assiduité scolaire en petite section de maternelle, ce qu’a entendu le ministre.

> Enfin, les informations données par le ministère concernant les vœux du second trimestre formulés par les lycéens de seconde pour leurs futurs enseignements de spécialité sont intéressantes. Elles démontrent que les élèves se sont bien approprié la réforme mais l'Apel préfère faire preuve de prudence et analyser les effets sur la base des choix définitifs validés en fin d’année.