Pourquoi supprimer l'accompagnement éducatif ?

Apel mercredi 28 janvier 2015 Retourner à la liste d'actualités

L'Apel apprend avec surprise la décision du ministère de l'Education nationale de supprimer à la rentrée 2015 l'accompagnement éducatif, excepté dans les établissements situés en éducation prioritaire.

Depuis 2008, ce dispositif permet d'offrir un complément éducatif aux collégiens volontaires.

Aides aux devoirs et aux leçons et renforcement de la pratique des langues étrangères mais aussi activités sportives, pratiques culturelles et artistiques ou bien encore accès à l'informatique ou au multimédia, voilà autant de domaines qui peuvent être proposés aux élèves.

Dans ce cadre, de nombreux établissements, grâce à des enseignants ou des intervenants extérieurs, réalisent des actions de grande qualité.  L'Apel le constate tous les ans lors de la remise des prix décernés aux meilleurs projets.

Des élèves en difficulté trouvent dans l'accompagnement éducatif, soit le moyen de rattraper leur retard, soit le moyen d'exprimer des qualités et donc de retrouver une confiance parfois mis à mal par des échecs scolaires.

De surcroit, cet accompagnement concerne  le collège, déjà parent pauvre du système éducatif français. Le supprimer aujourd'hui, alors même que les années concernées représentent une période délicate dans le parcours scolaire de nos enfants, est une décision incompréhensible.

Enfin, si l'Apel soutient l'idée d'un recours moins fréquent au redoublement, ce changement ne peut se faire qu'à la condition d'augmenter les temps où l'élève peut être aidé et accompagné dès qu'un problème surgit dans sa scolarité.

Pour ces raisons, l'Apel demande à madame la Ministre de revenir sur sa décision.