Rentrée 2017 : conférence de presse du Secrétaire général de l'Enseignement catholique

Pascal Balmand a annoncé les effectifs pour la rentrée 2017 mais en a également profité pour pointer les différents dossiers sur lesquels l’enseignement catholique reste en attente de réponses de la part du ministère de l'Education nationale.

Une école catholique qui se porte bien, mais...

À la rentrée 2017, l'Enseignement catholique a accueilli 2 098 066 élèvessoit une hausse de 0,6% par rapport à la rentrée 2016. Depuis 10 ans, les effectifs ont augmenté de plus de 93 000 élèves.

« Je tiens à saluer toutes celles et ceux sans lesquels cette vitalité de l'Ecole catholique serait impossible, a déclaré Pascal Balmand, tous ces responsables, tous ces acteurs de nos communautés éducatives que je voudrais remercier de tout coeur pour leur engagement quotidien. »

Malgré des effectifs à la hausse, Pascal Balmand a tenu à souligner que l'Ecole catholique ne réclame pas de traitement de faveur mais "entend être considérée en juste proportion des services qu'elle rend". En effet, des questions d'équité se posent par rapport à l'enseignement public :

Cela pose une question politique de fond : oui ou non, l’Ecole catholique est-elle considérée comme un véritable partenaire ?

Ecole catholique, école du dialogue

Pascal Balmand a également souligné l'importance du dialogue au sein de l'Ecole catholique "car il n'est pas de confiance sans dialogue, a t-il tenu à rappeler. Je suis demandeur de ce dialogue au niveau national, comme à toutes les échelles territoriales ". L'occasion également pour le Secrétaire général d'insister sur le fait que le dialogue entre les équipes et les familles est particulièrement cher à l'Enseignement catholique.

 

> Pour en savoir + : www.enseignement-catholique.fr

> Retrouvez l'intégralité du discours dans la vidéo ci-dessous