Report des épreuves de spécialité du baccalauréat : la position de l'Apel

Apel mercredi 26 janvier 2022 Retourner à la liste d'actualités

Le ministère de l’Education nationale a souhaité entamer des discussions avec tous les représentants de la communauté éducative au sujet d’un éventuel report des épreuves de spécialité prévues à partir du 14 mars.

Dès l’annonce de ce projet, l’Apel a interpellé ses interlocuteurs au cabinet du ministre puis a entamé des concertations et des sondages auprès de jeunes en terminale et de parents d’élèves.

Il en ressort que le report de l’examen apparait comme une fausse bonne idée et alourdirait la pression sur les lycéens, qui auront d‘autres épreuves en fin d’année et seront déjà dans un calendrier orienté vers leurs études supérieures. 

Enfin, comme l’an passé, seul le résultat des contrôles continus serait connu par les établissements d’enseignement supérieur car en cas de report en mai ou en juin, les notes des élèves aux épreuves de spécialité ne pourraient pas être intégrées dans Parcoursup. 

Par conséquent, l’Apel soutient un maintien des dates d’épreuves la semaine du 14 mars en demandant des aménagements permettant à chaque jeune de pouvoir être dans les meilleures conditions de réussites et l’a exprimé lors d’une rencontre avec la direction générale de l'enseignement scolaire lundi 21 janvier. 

L’objectif pour l’Apel est exclusivement de défendre l’intérêt des jeunes. Il nous semble essentiel de penser à leur entrée dans le supérieur et de ne pas dégrader l’examen du baccalauréat.