Apprentissage : comment trouver une entreprise malgré un contexte incertain

Avec la crise économique que traversent de nombreuses entreprises depuis le début de la pandémie, la filière de l’apprentissage a été en grande difficulté à la rentrée de septembre. Malgré les aides exceptionnelles mises en place par l’État, de nombreux jeunes se retrouvent toujours sans entreprise en ce début d’année 2021. Nos conseils pour les aider à décrocher un contrat.

« Je suis à la recherche d’une entreprise depuis juin. L’une d’elles m’avait accepté mais elle a reculé par peur d’un nouveau confinement. C’est très stressant. Si cela continue, je vais devoir abandonner mon BTS », s’inquiète Renato Pereira, apprenti en BTS Support à l’action managériale. Ce jeune n’est pas le seul à se retrouver dans cette situation délicate où les entreprises sont encore fragilisées par la crise sanitaire.

Restez motivés et continuez ses recherches malgré tout

Stéphanie Giroux, chargée des relations entreprises au centre de formation Alternance Academy, reste confiante et encourage les élèves à ne pas abandonner leurs recherches : « Il y a beaucoup d’offres mais on observe que les entreprises sont suspendues aux annonces gouvernementales et ont du mal à se projeter. Il ne faut pas se décourager, les entreprises auront toujours besoin de salariés pour fonctionner et elles veulent rester concurrentielles. »

En 2020, le nombre de contrats d’apprentissage signés dans le secteur privé a atteint 495 000, soit un accroissement de 40 % par rapport à 2019. Preuve qu’il ne faut pas désespérer dans ses recherches.

Venantia PETILLAULT

Nos conseils pour vous aider dans vos recherches

  • S’appuyer sur les dispositifs mis en place par l’État : dans le but de faciliter le recrutement de jeunes en apprentissage, le plan "1 jeune, 1 solution" prévoit des aides financières pour les entreprises. En mars 2021, ces aides ont été reconduites. N'hésitez pas à en parler lors de votre candidature car certaines entreprises peuvent ne pas en connaître l'existence. À la fin du premier trimestre, le site 1jeune1solution.gouv.fr proposait plus de 4 000 offres sélectionnées par Pôle emploi.
  • Se faire accompagner : une cinquantaine d’agences françaises se sont mobilisées pour venir en aide aux apprentis avec l’opération #sauvonsnosalternants. Elle réunit des acteurs du monde de la communication qui s’engagent à prendre un alternant supplémentaire dans les prochaines semaines.
  • S’aider des ressources utiles : certains organismes comme le CIDJ ou encore l’association nationale des apprentis de France (Anaf) sont des ressources pour vous aider à trouver des solutions.
  • Rester à l’affût de nouvelles opportunités : « Être en veille sur les offres d’emploi, rechercher des alternatives et ne pas attendre l’offre idéale, c’est essentiel durant cette période », conseille Stéphanie Giroux.

Les secteurs qui recrutent le plus d'apprentis

  • Le commerce de détail (hors automobile)
  • Le secteur du BTP
  • Les industries alimentaires
  • L’hôtellerie et le restauration
  • Le commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles
  • Le commerce de gros (hors automobile)
  • Les services à la personnes et services de proximité
  • La culture et production animale
  • La programmation, conseil et autres activités informations
  • Les activités des services financiers (hors assurance)

Source : ministère du Travail - Février 2021

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires