Accompagnement pour l'orientation

« Mon fils est en 1re et ne sait pas ce qu’il veut faire plus tard et cela l’angoisse. Comment l'aider à y voir plus clair ? »

La réponse de LUCILE VIARA, psychologue clinicienne

Le lycée est une période charnière, celle des choix, qui peut être inquiétante pour un jeune, surtout s’il ne sait pas ce qui lui conviendrait comme études ou métiers. Pour lutter contre l’angoisse, votre fils doit s’informer. En première, il est dans les temps pour se renseigner, se documenter et rencontrer des professionnels qui l’aideront à mettre en évidence ses points forts comme ses capacités intellectuelles et relationnelles, son attrait pour tel ou tel domaine, ses capacités scolaires, mais aussi ses envies et ses difficultés. Il pourra rencontrer des professionnels, comme des conseillers d’orientation dans les CIO  (centres d’information et d’orientation), au CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse), à Paris, ou dans le réseau d’information jeunesse, en province et Île-de-France. Il y a aussi des associations à but non lucratif et d’intérêt public, comme le COREP (Centre d’orientation et d’examens psychologiques), où des psychologues proposent des tests complets. Il peut se renseigner directement auprès des établissements lors des journées portes ouvertes. Enfin, votre fils pourrait discuter avec des étudiants ou des adultes de son entourage.  Savoir comment les autres ont fait leur choix, ce que l’on apprend dans telle ou telle école, à pouvoir aller passer une demi-journée dans l’entreprise d’un proche pour percevoir la réalité d’un secteur professionnel. Ces démarches l’aideront à comprendre ce qui le tente et à faire des choix. L’orientation se décide tout au long des études et de la vie professionnelle. Dans un premier temps, il faut choisir un domaine et un cadre (études courtes ou longues, école ou université, etc.). Ensuite, au cours de son cursus et des rencontres les choix s’affinent.

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (2 commentaires)

  1. CHRISTINE - 21-01-20 09:48 Quid des Services d'information et de Conseil aux Familles qui existent sur le territoire... au sein des Apel ... dont la particularité est de recevoir collégiens et lycéens pour les accompagner, les informer et surtout les aider à mieux discerner leurs choix...
    Une spécificité pour le réseau de l'Enseignement Catholique...
  2. Danielle - 22-01-20 00:14 Pourquoi cette réponse bateau, donnée par une psychologue qui n'indique que des organismes publics ?
    C'est la réponse que peuvent donner les professeurs principaux chargés de l'Orientation des élèves alors qu'ils ne sont pas formés à cela et n'ont pas assez de temps à consacrer à chacun.
    En réalité, pour vraiment répondre à cette maman, le dialogue instauré au sein d'un SICF est irremplaçable.

Voir plus de commentaires