La pédagogie Montessori : épanouissement ou performance ?

Au début du XXe siècle lorsqu'elle pose les principes de la pédagogie qui portera son nom, Maria Montessori aurait-elle pu supposer que celle-ci suscite un siècle plus tard autant d'enthousiasme ? Répondre à l'envie naturelle des enfants d'apprendre, dans un environnement stimulant et épanouissant, tout en respectant leur rythme et en les responsabilisant sont aujourd'hui autant d'antidotes au malaise qui frappe l'école. Et si la clef était de ne pas perdre de vue que l'enfant apprend d'autant mieux qu'il est acteur de ses apprentissages. Première femme médecin en Italie, Maria Montessori a passé beaucoup de temps à observer, avec une incroyable confiance en l'être humain, des enfants mentalement déficients qui inventaient des jeux avec des miettes de pain. Directrice d'une école dans un quartier pauvre de Rome, elle met en place une pédagogie où la bienveillance de l'adulte et le respect de chaque enfant sont essentiels. Nous avons voulu en savoir plus et comprendre les raisons d'un succès qui dépasse les salles de classe tant sont nombreux les livres, jeux et matériels estampillés Montessori. Engouement exagéré ? Effet de mode ? Une chose est sûre, c'est que la richesse de cette pédagogie doit beaucoup à la rigueur de ces méthodes et de ces pratiques, et laisse peu de place à l'amateurisme. Une pédagogie à redécouvrir donc en toute lucidité et fidélité à son auteur.

Cliquez sur l'image pour agrandir et télécharger le schéma

Qui était Maria Montessori ?

Née le 31 août 1870 en Italie, Maria Montessori est l'une des premières femmes médecins italiennes. Chrétienne, militante et engagée pour la cause des femmes, elle se passionne pour la neurologie, la psychologie expérimentale, l'anthropologie de la pédagogie. Elle devient directrice de l'Institut médico-pédagogique de Rome, qui instruit des enfants souffrant d'un retard mental. Elle conçoit un matériel pédagogique, et observe attentivement la manière dont les enfants l'utilisent. Leurs progrès spectaculaires sont pour elle une révélation. Elle s'interroge ensuite sur les raisons qui entravent l'apprentissage des enfants non porteurs de handicap. C'est alors qu'elle crée un laboratoire de recherche pédagogique où elle accueille des enfants d'un quartier pauvre de Rome, âgés de 3 à 6 ans. C'est la naissance de la pédagogie Montessori, fondée sur l'observation, la recherche et l'ajustement constant des outils et pratiques. Placés dans un environnement favorable, les enfants sont capables d'une concentration et d'une autodiscipline inattendues. Elle meurt en 1952.

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires