Qu'est-ce qui plaît tant aux parents ?

Il y a 20 ans, qui aurait parié sur les pédagogies alternatives, comme Freinet ou Montessori ?

" Il y a un peu plus de cinq ans, avec le développement de la pédagogie positive, on a enfin compris que le bonheur était une condition sine qua non de l'apprentissage- même à l'école " souligne Audrey Akoun, psychothérapeute (1). On apprend mieux quand on est heureux, détendu, et sans pression ! Au même moment, Céline Alvarez, linguiste devenue enseignante, a testé in vivo, à partir de 2009, dans une école de Gennevilliers, un apprentissage centré sur la pédagogie Montessori et les lois naturelles de l'enfant... Avec le succès que l'on sait ! (2) C'est toute une société qui prend enfin conscience que " l'enfant n'est pas un vase qu'on remplit mais une source qu'on laisse jaillir ", comme l'écrivait Maria Montessori. Pour encourager les élèves à être détendus, mais aussi pour doper leur concentration (en chute libre avec les écrans), les cours de méditation et de sophrologie, voire de yoga se sont invités à l'école. De son côté, Frédéric Lenoir, philosophe, forme toujours plus d'enseignants en maternelle en cours de bien-être ou spiritualité (3).
Mais les meilleurs VRP de cet engouement Montessori, ce sont finalement... les géants d'Internet. Il y a cinq ans, Jeff Bezos, patron d'Amazon, a déclaré qu'il avait été dans une école Montessori. Comme quoi la prise en compte du bien-être de l'enfant peut conduire à la créativité et à l'anticipation des changements de la société.

Par Sophie Carquain


(1) Apprendre autrement par la pédagogie positive (Eyrolles) et Vive les Atypiques (Leduc).
(2) www.celinealvarez.org
(3) www.fondationseve.org

« Le père Faure a proposé dans l’enseignement catholique une pédagogie personnalisée et communautaire »

3 questions à ETIENNE PETIT, président de l'association Louis Beaulieu*

Qu'est-ce que la pédagogie du père Faure ?
Maria Montessori a conçu et élaboré une pédagogie utilisant des outils très précis pour accompagner l'enfant dans son développement. Notre inspiration provient de la même source. Le Père Faure, qui a préfacé un livre de Maria Montessori, a proposé un enseignement personnalisé et communautaire. Dans cette pédagogie, une mise en commun est prévue à la fin de chaque séquence de travail.

Qu'apporte ce partage communautaire ?
Chacun présente son travail à la classe. Cela oblige l'enfant à prendre la parole en public, à formaliser et verbaliser. Le fait d'expliquer ce que l'on a fait impose de maîtriser la notion travaillée et permet d'approfondir les connaissances. L'écoute de l'autre est aussi une nécessité pour être soi-même écouté.

Comment les enseignants sont-ils formés ?
Le père Faure était très attaché à la formation de enseignants. Il a créé trois centres de formation pédagogique. Il organisait aussi des sessions de formation ayant comme point fort de présenter à l'observation de véritables classes pratiquant la personnalisation de l'enseignement. Ces sessions ont permis d'essaimer largement la méthode en France et à l'étranger. L'association Louis Beaulieu propose des formations longues de 200 heures ou des sessions par petits groupes pour des enseignants souhaitant se perfectionner dans la pratique de la pédagogie personnalisée et communautaire.


* Association qui accompagne les équipes éducatives qui pratiquent la pédagogie du père Faure.
Infos sur www.alb3.org

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires