Mon enfant est hypersensible

« Mon fils de 5 ans a les larmes aux yeux en permanence, à l’école comme à la maison. La maîtresse m’a alertée sur son comportement en classe. Comment l’apaiser et l’aider à s’épanouir ? »

La réponse de SAVERIO TOMASELLA, docteur en psychologie, psychanalyste, fondateur de l’Observatoire de l’ultra sensibilité 

« Je trouve très positif que votre fils s’exprime – fut-ce par des larmes – car il serait beaucoup plus inquiétant qu’il soit mutique et inhibé. L’expression des émotions est chez les enfants une vraie soupape de sécurité, à condition bien entendu que cela n’envahisse pas sa vie quotidienne. Posez-vous la question : a-t-il toujours été aussi sensible ou bien son hypersensibilité s’est-elle déclenchée récemment, à la faveur d’un événement (séparation, chômage, dépression dans l’entourage proche) ? Sachez dans tous les cas que l’hypersensibilité est une chance, car elle masque souvent d’autres qualités : l’intuition, l’empathie, la créativité.

Face à ses pleurs, faites preuve de délicatesse. Il faut à tout prix éviter toute ironie, tout regard critique (“encore en train de pleurnicher !”). Sachez que plus on le laissera pleurer, plus vite il passera à un autre mode d’expression : la parole. Pour ce, encouragez-le à verbaliser, en vous racontant sa journée, et n’hésitez pas à lui demander, par exemple, ce qui l’a bouleversé. Incitez-le à dessiner ce qui s’est passé, lisez-lui des histoires et élaborez de petites scénettes – en rejouant avec des Lego ou Playmobil la scène qu’il a vécue (exemple : la dame de la cantine a crié sur un camarade). N’hésitez pas à parler de sa sensibilité affûtée avec sa maîtresse. Cela pourra faciliter la communication entre eux. »