Les discours du XVIIIe congrès

Discours de Caroline Saliou, présidente nationale de l’Apel - Clôture du XVIIIe congrès de l'Apel

Caroline Saliou

"Chers amis, L'heure est venue maintenant de clôturer ces trois jours de congrès. Trois jours riches en échanges, en propositions et en réflexions avec des intervenants de qualité, je tiens à le souligner et à les remercier également. Trois jours qui nous ont permis d'aborder en profondeur notre thématique : parent d'élève, un métier d'avenir.

Dans une société en grande mutation, les parents sont, plus que jamais, soucieux de l'avenir de leurs enfants. En 20 ans, la société a connu des bouleversements technologiques sans précédent, qui modifient le rapport à l'autre et la relation au savoir. La posture des éducateurs - parents et enseignants - ne peut donc plus être la même. Dans ce contexte, les parents sont parfois décontenancés et s'interrogent sur leur rôle. Comment accompagner son enfant, tout au long de son parcours scolaire, sur un chemin d'épanouissement ? Comment l'aider à construire son projet de vie ? Les parents d'élèves doivent pouvoir trouver des lieux de rencontre et d'échange pour s'épauler dans leur responsabilité d'éducateur. Par ailleurs, une véritable collaboration entre parents et enseignants doit également s'instaurer. Je vous rappelle notre sondage : 85% des parents se disent intéressés par des lieux de dialogue avec les enseignants et l'école. Ainsi, en se rencontrant plus régulièrement, ils se comprendront mieux et pourront travailler dans le même sens, pour la réussite de tous.

Il nous faut tous découvrir, comme nous l'y a invités Jean-Paul Delevoye " la capacité de discuter avec l'autre, l'altruisme ". C'est pourquoi à l'occasion de ce XVIIIe congrès, l'Apel formule 10 propositions (voir document à télécharger) pour conforter le rôle des parents et favoriser la collaboration avec les enseignants."

Documents à télécharger

Discours de Pascal Balmand, Secrétaire général de l’Enseignement catholique - Clôture XVIIIe congrès de l'Apel

Pascal Balmand

" Madame la Présidente, chère Caroline,

Je voudrais tout d'abord, et vraiment de tout cœur, vous remercier pour votre engagement et pour votre action. Et tout naturellement, j'ajoute qu'à travers vous l'expression de ma reconnaissance s'adresse également à Jean-François Hillaire, aux membres du Bureau National, aux présidentes et présidents académiques et départementaux, aux présidentes et présidents des Apel d'établissements, à tous les parents investis dans la vie de votre mouvement et à tous les permanents sans lesquels il ne pourrait déployer son activité. En disant cela, je ne sacrifie pas à un usage de politesse - même si je n'ai rien contre les usages, et encore moins contre la politesse... Je le dis parce que tout simplement je le pense !

Merci à vous toutes et à vous tous, parce que votre implication contribue véritablement à faire vivre notre Ecole catholique et à lui apporter la coloration spécifique qui est la sienne. Sans vous, pas de communautés éducatives authentiques ; sans vous, pas ce climat de partenariat éducatif qui doit caractériser nos établissements ... L'Ecole n'a pas à être une Ecole des parents ; mais elle ne peut pas être une Ecole sans les parents, et surtout pas une Ecole contre eux : l'Ecole, et tout particulièrement l'Ecole catholique, est appelée à constituer une Ecole avec les parents, parce qu'elle est une Ecole pour leurs enfants. "

Documents à télécharger