Le chef d’établissement

La responsabilité du chef d'établissement est essentiellement de faire vivre le projet éducatif d'une communauté, de façon cohérente avec la mission reçue de la tutelle. Quel est son rôle et ses principales missions ?

Responsabilités et missions

Le chef d'établissement a des responsabilités à la fois pastorales, éducatives, pédagogiques et administratives.

Ses principales missions sont de :

  • donner à l'établissement les impulsions et orientations nécessaires ;
  • constituer l'équipe pédagogique et l'équipe éducative de l'établissement ;
  • veiller à la qualité pédagogique de l'enseignement et assurer l'animation de l'équipe éducative ;
  • exercer l'autorité d'employeur (par délégation de l'Organisme de gestion - Ogec) des personnels de droit privé et promouvoir leur formation permanente ;
  • organiser l'animation pastorale de l'établissement ;
  • veiller à faire vivre la communauté éducative ;
  • présider le conseil d'établissement ;
  • représenter l'établissement auprès des instances de la vie civile et ecclésiale.

La gestion de l'établissement est confiée à l'Organisme de gestion de l'Enseignement catholique (Ogec). Ainsi, le chef d'établissement n'est pas monopolisé par ces tâches. Il peut en revanche les assumer par délégation.

Le chef d'établissement et le président de l'Ogec sont tous deux signataires du contrat avec l'Etat.

Un statut du chef d'établissement a été adopté par le Comité national de l'enseignement catholique (CNEC).

Le chef d'établissement est le premier responsable du lien de l'établissement qu'il dirige avec les autres établissements des divers réseaux auxquels celui-ci appartient. Il anime la communauté éducative en l'ouvrant et en la rendant participante d'une mission éducative qui dépasse les limites de l'établissement. Il a le souci constant de construire et de développer les liens avec les acteurs de proximité : autorités de l'État, collectivités territoriales, entreprises, associations, etc. »

Art. 150 , Statut de l’Enseignement catholique

Fonction de la tutelle

C'est une autorité de tutelle, dont dépend l'établissement, qui nomme le chef d'établissement. Elle lui donne son agrément et lui confie une mission officielle, au travers d'une lettre de mission.
La tutelle est membre de droit du conseil d'administration de l'Organisme de gestion (Ogec). Cette autorité de tutelle est diocésaine (dépend du directeur diocésain) ou congréganiste (dépend du supérieur majeur d'une congrégation religieuse).

Contrairement à ce que suggère le sens commun du mot, la notion de tutelle n'a rien à voir avec une " mise sous tutelle ". L'autorité de tutelle est garante, devant l'Evêque, de l'authenticité évangélique du projet éducatif, et de sa mise en œuvre. Elle accompagne le chef d'établissement, visite régulièrement l'établissement, organise des formations pour les enseignants et assure la cohérence du réseau, qu'il soit diocésain ou congréganiste.
L'autorité de tutelle peut retirer son agrément au chef d'établissement en cas de non-accomplissement avéré de sa mission.

L'autorité de tutelle encourage la vitalité de la communauté éducative en prêtant attention au climat relationnel de l'établissement, à ses capacités d'innovation pédagogique, éducative et pastorale, à la participation de tous à la mise en œuvre du projet éducatif. »

Art. 182 , Statut de l’Enseignement catholique

Documents à télécharger

Liens utiles

Formiris

Ajouter un commentaire

Les champs marqués d’un * sont obligatoires :

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires