S’informer sur les filières d’études et les métiers

Par où commencer ses recherches sur les formations ? Faut-il faire au préalable des tests pour cerner ses aptitudes et ses centres d'intérêt ? Les services Information et conseil aux familles des Apel académiques et départementales et les BDI orientation dans les établissements ont vocation à aider les jeunes face à ces questions

Fiches " métiers ", présentations d'établissements en vidéo, t'chats avec des professionnels, sites spécialisés sur certains secteurs d'activité, brochures sur les filières post-bac... Sur Internet, les ressources consacrées à l'orientation ne manquent pas. La possibilité de glaner autant d'informations depuis chez soi ouvre à la voie de découvertes inattendues et parfois fructueuses. Mais la toile se mue très vite en labyrinthe lorsqu'on vient y surfer sans projet. Avant de multiplier les recherches, il s'agit donc de réfléchir à ses centres d'intérêt. Objectif : esquisser un ou plusieurs fils conducteurs. Aux jeunes qui peinent à cerner leurs motivations, Pascale Morin, (service Information et conseil aux familles dans l'académie de Montpellier), conseille de renverser le problème : " En procédant par élimination et en listant ce qu'ils ne veulent vraiment pas faire, des lignes de force finissent par ressortir ".

Tests d’orientation : à utiliser avec précaution

Les logiciels d'aide à l'orientation sont d'autres recours pour poser des premiers jalons. Il en existe des modèles très variés. Leur but est de mettre en lien des goûts et une personnalité avec des familles de métiers ou des types de formations. " Ces outils aident à faire un premier tri et permettent d'apprendre à se connaître ", juge Véronique Bilbault, secrétaire générale de l'Apel d'Orléans-Tours. Mais attention à ne faire de leurs verdicts des absolus, prévient-elle : les résultats n'offrent qu'une " photographie à un instant t " du profil de l'élève. Les responsables des services Information et conseil aux familles et les animateurs de BDI Orientation sont unanimes : ces outils n'ont d'intérêt que dans le cadre d'un accompagnement, en tant que support de discussion. Il ne s'agit pas de s'enfermer dans un projet mais de mesurer l'éventail des possibles. " Les jeunes accèdent à une foule d'informations via leurs ordinateurs mais ce dont ils ont besoin, c'est d'une écoute. S'ils ne sont pas guidés par des adultes, tout cela reste abstrait. Les échanges avec des professionnels, des enseignants ou des animateurs BDI Orientation sont souvent plus déterminants qu'une recherche documentaire " conclut Pascale Morin.

Aurélie Djavadi

Où s’informer ?

Sur Rendez-vous

  • Votre enfant peut prendre rendez-vous avec les animateurs BDI Orientation de son établissement.
  • Auprès du service Information et conseil aux familles de votre Apel départementale ou académique.

Par téléphone

  • En appelant la plate-forme Apel service au 0 810 255 255 (voir conditions ci-contre)

Sur Internet

  • www.onisep.fr : le site dépend de l'Education nationale. Il propose une riche documentation ainsi que des accès personnalisés, par niveaux d'études.
  • www.cidj.com : articles d'actualité et conseils diffusés par le réseau Information Jeunesse pour les 16-25 ans
  • www.phosphore.com : édité par Bayard, le magazine des lycéens met en ligne un dictionnaire des métiers, des tests et des synthèses sur les filières post-bac.
    A noter : il diffuse tous les ans en kiosque un hors-série sur les études supérieures
  • www.letudiant.fr : version numérique du magazine spécialisé sur l'orientation. Au menu, des actualités, des témoignages, des annuaires d'établissements et aussi des guides à télécharger.

Dans la presse

A l'approche des grandes échéances d'orientation, les titres de presse générale publient des enquêtes thématiques. On peut citer les suppléments " universités et grandes écoles " du Monde, le supplément du Figaro, les dossiers spéciaux de Challenges sur les écoles de commerce ou les prépas, ou encore le site de Ouest-France destiné aux lycéens et aux étudiants.

Les sites des organismes et des fédérations professionnelles

De nombreux secteurs élaborent des portails web pour être mieux identifiés des jeunes, comme www.passinformatique.com pour le numérique, www.metiers-hotel-resto.com pour l'hôtellerie-restauration, www.sante.gouv.fr/metiers-de-la-sante.html pour le paramédical et la médecine.

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires