Primaire - Apprendre l'orthographe

Pour aider votre enfant à assimiler les principales règles d’orthographe, voici quelques idées d’exercices à faire à la maison.

L’EXERCICE À TROUS

Pour vérifier que votre enfant a bien compris une règle, proposez-lui immédiatement plusieurs phrases où il devra compléter la terminaison de chaque verbe. (Exemple : elle me les donn... toujours.) Au cas, toutefois, où vous seriez à court d’idées pour en inventer, vous pouvez avoir recours à des ouvrages ou des sites Internet (voir encadré ci-contre). Inutile de lui donner trop de phrases. En revanche, pour que l’exercice soit vraiment efficace, demandez-lui toujours de justifier oralement chacune de ses réponses, en l’obligeant à faire l’effort de poser la question « qui est-ce qui ? » s’il s’agit de l’accord du sujet.

L’EXERCICE DE RÉÉCRITURE

Votre enfant doit réécrire deux à trois lignes d’un texte que vous lui fournissez en fonction d’une contrainte donnée : en changeant le sujet (exemple : du singulier au pluriel ou l’inverse ; du pronom «je» au «tu» ; un nom féminin par un nom masculin...) ou/et le temps (exemple : mettre à l’imparfait les verbes qui sont au présent). À charge alors pour lui de faire toutes les modifications qui s’imposent. Cet exercice est à réserver aux enfants de fin de primaire, car il nécessite que l’enfant mobilise ses connaissances non seulement en orthographe, mais aussi en grammaire (s’il doit modifier les déterminants ou les pronoms) et en conjugaison. Là encore, demandez-lui de justifier ses réponses.

LA DICTÉE À CHOIX MULTIPLES

Pour chaque difficulté à résoudre, l’enfant a le choix entre trois possibilités. Exemple : L’orang-outan es est ai un primate de la famille des hominidé hominider hominidés. Ou si vous voulez lui faire travailler l’orthographe lexicale : Quel est le poids, pois, poix de ce cartable ? Il doit entourer la bonne réponse. Là aussi, lors de la correction, demandez-lui de vous expliquer son choix. Au début, contentez-vous de phrases courtes avec deux difficultés à résoudre.

LA DICTÉE GUIDÉE

C’est une variante de la dictée traditionnelle. Dès que votre enfant a écrit une phrase, plutôt que de passer à la suivante, vous vous arrêtez. Vous la lui faites relire et l’invitez à s’exprimer sur ses hésitations et à réfléchir. Si nécessaire, vous attirez son attention sur les pièges qu’il n’aurait pas repérés, mais sans lui livrer la réponse. Éventuellement, pour l’aider à maîtriser les accords, vous lui demandez de souligner les verbes au crayon à papier, puis de les relier à leur sujet par une flèche une fois qu’il a posé la question « qui est-ce qui ? » à voix haute. Ensuite, il entoure les déterminants au pluriel en les reliant au nom ou au groupe nominal correspondant. Autre possibilité : vous mettez à sa disposition un dictionnaire qu’il peut consulter. Cette démarche demandera du temps et donc peut- être faudra-t-il raccourcir le texte initialement prévu.

LA PHRASE À FAUTE

Ce type d’exercice présente l’avantage de ne cibler qu’une seule difficulté à la fois. Vous lui écrivez par exemple la phrase suivante : Ma fourchette est tombée : je la tenait mal. Ou encore : As-tu vu ce film ou l’héroïne est attaquée par un requin ? À lui de retrouver l’erreur et de vous rappeler alors la règle.

LA DICTÉE À CORRIGER

Cette fois, vous lui fournissez un texte de plusieurs lignes où vous avez glissé des fautes : cinq, dix... À lui de les retrouver. Pour lui donner des pistes, précisez-lui si les erreurs sont grammaticales (elles concernent des règles qu’il connaît et qui n’ont pas été appliquées) ou lexicales (ce sont des mots d’usage mal orthographiés, des homo- phones...) et dites-lui combien il doit en découvrir.

LA DICTÉE AUDIO

Elle permet à votre enfant de travailler en autonomie. L’ordinateur lui dicte un texte qui sera ensuite corrigé.

DES JEUX

S’ils ne permettent pas d’apprendre l’orthographe à proprement parler, ils peuvent néanmoins aider les enfants un peu rétifs à dédramatiser. Vous pouvez vous aussi lui inventer et lui proposer des jeux. Créez avec lui une tirelire dans laquelle, il dépose des petits papiers où sont inscrits les mots acquis au cours d’un exercice. Ouvrez régulièrement la tirelire pour vérifier que l’orthographe d’un mot a bien été mémorisée.

Lise DUPAS

Quelques jeux à découvrir avec votre enfant

Tic Tac Boum Goliath
7 ans et, pour les plus jeunes, une version Junior)

Mixmo Asmodée (à partir de 8 ans)

J’écris les mots Nathan (de 4 à 7 ans)

Je comprends tout Orthographe (du CE2 au CM2) Jeux de cartes de la collection Ortho Cat’s, incitent aussi à réfléchir à l’orthographe grammaticale, les terminaisons, notamment.