Accroche
L'Apel a organisé le 24 novembre 2021 un petit-déjeuner débat pour aborder avec des experts le thème du grand oral.

De nombreux experts ont participé à ce petit-déjeuner débat :

Cyril Delhayprofesseur d'art oratoire à Sciences Po et promoteur de la nouvelle épreuve du grand oral pour le bac ;

Giuseppe Tognonprofesseur de l’histoire de l’éducation et de pédagogie générale à l’université LUMSA de Rome (Italie) et ancien secrétaire d’état pour la recherche scientifique et technologique ;

Marion Petiprédirectrice de  LaPsyDE Labschool universitaire et directrice de PaRéO, passeport pour réussir et s'orienter, université Paris Descartes.

Nadège Havet, sénatrice du Finistère 

Des jeunes et des chefs d'établissement ont également apporté leurs témoignages. Gilles Demarquet, président national de l'Apel, a présenté des propositions à l'issue de notre débat.

Le Grand Oral va permettre de lever la peur de parler à quelqu'un qu'on ne connaît pas. C'est important ensuite pour passer des entretiens d'embauche par exemple.

Nadège Havet, sénatrice du Finistère

Comment préparer les jeunes au grand oral ?

Nous avons interrogé des jeunes et les équipes enseignantes qui ont mis des ateliers en place dans leurs établissements. Reportage à Sainte -Marie de Stains (93)

Écoutez notre podcast consacré au grand oral

Nouveauté cette année ! Vous pouvez écouter une synthèse de notre petit-déjeuner débat en écoutant le podcast ci-dessous ! Retrouvez nos intervenants, les principaux chiffres de notre sondage Apel/BVA, les témoignages des lycées et des enseignants.

Que pensent les parents du Grand oral ?

À l'occasion  de notre petit-déjeuner débat, nous avons interrogé les parents pour savoir ce qu'ils pensent du Grand oral. Voici quelques chiffres de notre sondage exclusif réalisé par l'Institut BVA  :

  • 97 % des parents pensent que les compétences orales sont importantes ou très importantes à la fois pour un élève ou étudiant ;
  • 89 % des parents considèrent que le Grand Oral va permettre aux jeunes de maîtriser leur savoir être autant que leurs savoirs ;
  • Pour 68 % des parents c'est dès l’école primaire qu'il faut développer l’oralité, bien avant le collège ou le lycée ;
  • Pour 83 % des parents le Grand Oral est une bonne idée pour favoriser l’égalité des chances ;

  • Mais 84% des parents pensent cependant que le Grand Oral peut être source de stress pour leurs enfants.

> Retrouvez l'intégralité des résultats de notre sondage ci-dessous

Téléchargez les résultats de notre sondage

À lire également