Filière professionnelle
Fotolia

Pourquoi suivre la voie professionnelle et que faire avec un CAP ou un bac Pro ?

20/07/2022 Cécile Dard

  • Scolarité
  • CAP
  • Bac pro
  • BTS
  • BUT
  • Collège
  • Lycée
  • Enseignement supérieur

Accroche
Les élèves qui préfèrent aller le plus vite possible vers l’exercice d’un métier peuvent emprunter la voie professionnelle dès la troisième ou la seconde. Après un bac professionnel ou un CAP, un large choix s’offre à eux.

Avec un bac professionnel en poche, les étudiants choisissent entre l’activité professionnelle immédiate, possible grâce à leur apprentissage démarré très tôt, ou avec des formations supérieures d’un à cinq ans. Ceux qui sont passés par le CAP peuvent eux aussi entrer dans la vie professionnelle tout de suite, ou poursuivre pendant un à deux ans ou même plus.

Quelles études supérieures sont accessibles aux bacheliers qui ont suivi la voie professionnelle
Quelles études supérieures faire avec un bac pro ? | © Cécile Dard

Pourquoi suivre la voie professionnelle et quelles études supérieures faire avec un bac pro ou un CAP ?

Quelles études supérieures poursuivre après un bac professionnel ?

Se former en 1 an

Les certificats de spécialisation (CS)

Délivré par le ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire, le certificat de spécialisation est fait pour les futurs professionnels du secteur agricole titulaires d’un bac pro agriculture ou agroalimentaire.

Il existe une dizaine de catégories de certificats dans ces domaines : agroéquipements, environnement, transformation alimentaire, production agricole, vigne et vin, cheval, forêt, paysage, production horticole et restauration collective. Soit plus d’une cinquantaine de certificats de spécialisation que les étudiants peuvent cumuler.

Les formations complémentaires d’initiative locale (FCIL)

La FCIL est une formation qui répond à un besoin local. Elle permet ainsi de se former à un domaine professionnel qui embauche dans la région. Elle est donc particulièrement intéressante pour les jeunes qui cherchent à travailler dans une région précise. Il existe plus de 150 FCIL en France, avec des durées de 6 mois à un an dans des domaines variés tels que l’automobile, l’informatique, l’agro-environnement, l’assistance médicale, le tourisme, la soudure, la restauration, le graphisme… La FCIL peut aussi se préparer après un CAP.  

Les mentions complémentaire (MC)

Une MC est un diplôme professionnel qui permet d’acquérir une qualification spécialisée grâce à une large proportion de formation en milieu professionnel de 12 à 18 semaines dans l’année. Il existe une vingtaine de spécialités possibles comme mécatronique navale, opérateur polyvalent en interventions subaquatiques, organisateur de réceptions, Services numériques aux organisations ou technicien en peinture aéronautique. Le MC peut aussi se préparer après un CAP.  

 

Se former en 2 ans

Le brevet de technicien supérieur (BTS) et technicien supérieur agricole (BTSA)

Accessible aussi aux bacheliers professionnels, le BTS prépare aux professions d’un secteur précis. L’accès au BTS est sélectif, mais ouvert en priorité aux bacs pros. Il existe plus d’une centaine de BTS tels que, commerce international, assistance technique d'ingénieur, communication, édition, fluides énergies domotique, maintenance des véhicules, management en hôtellerie - restauration, métiers de l'audiovisuel ou prothésiste orthésiste.

Le BTSA, comme son nom l’indique, est spécialisé dans le secteur primaire agricole. Il couvre de nombreuses disciplines pour répondre aux élèves passionnés par ce domaine avec par exemple les BTSA aménagements paysagers, aquaculture, viticulture et œnologie, gestion forestière, productions horticoles.

 

Se former en 3 ans

Le Bachelor universitaire de technologie (BUT)

Ce diplôme sélectif est accessible aux bacs pros sur dossier, mais il est plus facile d’accès aux bacs technologiques ou généraux. Il propose une formation pratique, davantage similaire au rythme des universités, mais avec plus d’encadrement.

Université, écoles spécialisées ou CPGE

Les meilleurs bacheliers professionnels qui souhaitent revenir à des études généralistes peuvent poursuivre leurs études en licence à l’université, en écoles spécialisées ou en prépa aux grandes écoles et viser un bac +5. Ils peuvent bénéficier de mise à niveau et d’aménagement selon les établissements.

 

Quelles études supérieures poursuivre après un CAP ?

Se former en 1 an

Les titulaires d’un CAP qui souhaitent continuer à se former peuvent enchaîner avec un autre CAP ou un bac professionnel, en général dans un domaine proche de leur CAP. Ils peuvent aussi rejoindre une FCIL ou une MC (voir plus haut) ou s’inscrire en diplôme d’état (DE). Le DE est un certificat d’aptitude qui permet d’exercer une profession réglementée dans des secteurs spécifiques, comme le médical, le sport ou le social. 

 

Se former en 2 ans

Après le CAP, les étudiants peuvent se spécialiser encore en passant un brevet professionnel (BP), un brevet des métiers d’arts (BMA) ou un brevet technique des métiers (BTM). Les titulaires d’un CAP agricole ont accès à des certificats de spécialisation en 2 ans pour se former sur des compétences ciblées, comme l’aménagement paysagé ou l’élevage.

Reportage sur la voie professionnelle chez le chef Régis Marcon

Reportage chez le chef Régis Marcon, auteur d'un rapport sur la voie professionnelle, à l'occasion du petit déjeuner débat sur la voie professionnelle organisé par l'Apel nationale le 17 novembre 2020.

À lire également