numéros d'urgence d'aide à l'enfance
3 numéros à appeler pour aider les enfants en danger

Une part encore trop importante des violences faites aux enfants reste sous silence. Pour prévenir et lutter contre toutes ces formes de violences à l’encontre des mineurs, Charlotte Caubel, secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance, en lien avec Pap Ndiaye, ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, lance une campagne pour promouvoir les numéros d’aide : le 119, le 3018 et le 3020.

En France, on estime qu’au moins :

  • 160 000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année ;
  • 1 enfant meurt dans son contexte intrafamilial tous les cinq jours ;
  • 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement scolaire ;
  • 1 enfant sur 5 a déjà été victime de harcèlement en ligne.

 

Une campagne pour remettre en visibilité les 3 numéros d’aide

Cette campagne s’adresse tant aux victimes qu’aux témoins – enfants comme adultes – d’une agression, de harcèlement, ou de violences, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. Elle vise à remettre en visibilité les numéros suivants : 

  • 119 : numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être
  • 3018 : numéro dédié aux enfants victimes de cyber-harcèlement
  • 3020 : numéro dédié aux enfants victimes de harcèlement scolaire

Une campagne destinée à tous les publics, victimes et témoins

De manière à toucher tous les publics, de toutes les tranches d’âge, la campagne sera déployée :

  • À l’école, à travers la diffusion d’affiches dans les établissements scolaires (primaires, collèges et lycées) et avec la mise en ligne de ces affiches sur les espaces numériques de travail.
  • Sur les réseaux sociaux, à travers des témoignages d’enfants ayant vécu des situations de harcèlement scolaire, de cyber-harcèlement et celui d’un écoutant de la plateforme téléphonique 119 destinée aux enfants victimes ou témoins de maltraitances. Cette campagne réalisée en partenariat avec Konbini s’intitule « à voix haute » et sera diffusée pendant 3 semaines, sur Tiktok, Snapchat, Instagram et Facebook.

L’objectif de la campagne est double : il s’agit à la fois d’informer les enfants et leur entourage de l’existence de numéros pour tout type de violences mais aussi de rappeler aux enfants victimes ou témoins de violences, l’importance d’en parler à un adulte.

À lire également