Primaire : savoir ses tables de multiplication sur le bout des doigts

Apprendre ses tables de multiplication est un passage obligé à l’école élémentaire. Pour certains élèves, c’est fastidieux, voire difficile. Quelques astuces peuvent les aider à mémoriser et lever leur appréhension.

Bien comprendre l’opération

Pour retenir facilement ses tables de multiplication, il faut avoir en tête quelques éléments essentiels. " Avant de se lancer à l'assaut des tables, l'élève doit avoir saisi qu'une multiplication est une addition répétée, c'est ce qui lui permettra ensuite de retrouver un résultat qu'il aurait oublié ", précise d'emblée Roland Charnay, spécialiste de l'enseignement des maths à l'école primaire et responsable de la collection Cap Maths. 

3x7 = 7x3

La connaissance d'un résultat entraîne automatiquement la connaissance d'un autre. Quand je sais ce que font 3x7, je sais donc aussi ce que font 7x3. Autrement dit, si j'ai oublié 7x3, je peux retrouver ce résultat en me rappelant la table de 3, plus simple à mémoriser. Plus on avance dans ses tables, moins on a donc de résultats à apprendre. L'exercice demande finalement moins d'efforts de mémoire qu'il n'y paraît. De quoi encourager les plus récalcitrants et rassurer les distraits. Car on peut aussi s'appuyer sur les tables voisines pour compenser un oubli. Ainsi, si un élève a compris que 6x5, c'est 5x5 et encore 1x5, il peut retrouver sa réponse.

Eviter l’apprentissage linéaire

La plupart des enfants récitent leurs tables comme une litanie, et cette petite musique, comme lorsqu'on apprend l'alphabet, peut les aider au départ à les retenir. Mais attention à ne pas les conforter dans ce penchant naturel. " Car, pour retrouver un résultat isolé, l'élève devra se réciter tous les résultats précédents dans la table, ce qui n'est pas très efficace, explique Roland Charnay. Il faut donc l'interroger sur un résultat précis et l'obliger à le retrouver rapidement. Cet entraînement est très important pour mémoriser, d'autant plus s'il est ludique. " 

D’abord les tables de 2 et de 5

Pour faciliter l'apprentissage du tout, mieux vaut commencer par la table de 2 et celle de 5, qui présente une très forte régularité puisque ses résultats finissent par 5 ou 0. On peut ensuite faire répéter la table de 4 car c'est le double de 2, puis la table de 8. Même chose pour celle de 3 puis de 6. Reste la table de 9 et surtout de 7, la plus difficile. Mais si l'élève a déjà appris toutes les autres tables, il aura déjà mémorisé 2x7, 3x7, 4x7, etc. Il n'aura alors plus qu'à apprendre 7x7.

Trois méthodes ludiques qui font leur preuve

Les conseils de STEPHANIE BROUSSE, enseignante et formatrice en neurosciences appliquées à l'éducation

  1. Sur une ardoise, par exemple, on décline une table puis on laisse trois minutes à l’enfant pour bien la visualiser. Dans chaque ligne de la table, on efface ensuite l’une des données. Pour 3x6 = 18, on peut enlever le 6, pour 3x9 = 27, effacer le résultat et ainsi de suite. Il s’agit ensuite pour l’enfant de remplir les trous et de retrouver la bonne formule.
  2. Le jeu Cartatoto permet aussi de mémoriser en s'amusant. Sur chaque carte, on trouve d'un côté la multiplication, de l'autre le résultat. Celui qui gagne est celui qui trouve le plus de bonnes réponses ou qui les donne le plus rapidement possible.
  3. La méthode des Post-It est aussi intéressante, grâce au jeu des couleurs. Par exemple, on écrit 7x6 sur un papier jaune et 42, son résultat, sur un autre papier jaune. On compose ainsi des paires sur des papiers de même couleur qu'on colle ensuite dans le désordre sur une grande feuille blanche ou sur un tableau. Le but est alors de retrouver les bonnes paires et de les replacer côte à côte. L'important est de multiplier ces activités pour aider le cerveau à mémoriser à long terme.