Maternelle : quelles ambitions ?

L'Apel a organisé le 28 novembre 2018 un petit-déjeuner débat au Sénat pour aborder entre experts et enseignants les enjeux de l’école maternelle. Comment la rendre plus innovante, plus pertinente et trouver des pistes de réflexion afin de permettre à tous les élèves de s’épanouir et de maîtriser la langue et les fondamentaux ?

À l'occasion des Assises de l'école maternelle, le président de la République a annoncé l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire à 3 ans. Ces assises ont également été l'occasion de faire le point sur la place de l'école maternelle dans notre système éducatif.

L’Apel souhaite aborder ce sujet d’actualité à l'occasion de son petit déjeuner débat annuel au Sénat pour mieux expliquer les enjeux de la maternelle et définir les pistes pour accroître sa contribution à la réussite et à l'épanouissement des enfants.

De nombreux experts ont participé à ce petit-déjeuner débat : Vivianne Bouysse, inspectrice générale de l'Education nationale, Claude Sevenig, responsable des relations internationales au ministère de l'Education nationale du Luxembourg et Bérengère Guillery-Girard, neuropsychologue et maître de conférences à L'Ecole pratique des hautes études.

Des parents d'élèves, des chefs d'établissement et des enseignants ont également apporté leurs témoignages.

Les résultats de notre sondage exclusif réalisé par l'institut BVA pour mieux connaître les attentes des parents sur l'évolution de la maternelle ont été dévoilé à cette occasion (voir ci-dessous).

> Pour voir les vidéos de nos experts, cliquez ici

L'enfant doit pouvoir s'épanouir dans un environnement affectif et pédagogique qui lui donne envie d'apprendre, de découvrir, de grandir et de s'éveiller tout en respectant son rythme et ses besoins. »

Gilles Demarquet , Président national de l'Apel

Les propositions de l'Apel

  • Une pédagogie différenciée et une personnalisation de l’enseignement
  • Mieux former les enseignants et les ATSEM (tant en formation initiale que continue)
  • Avoir une école où l’on prend en compte l’enfant dans sa globalité avec tout son potentiel humain, social, culturel...
  • Favoriser le lien école-famille notamment à cette période de premier contact avec l’école. Il s’agit d’investir les parents et de les rendre acteurs de la scolarité de leurs enfants
> Pour voir la vidéo de Gilles Demarquet, cliquez ici

L'école maternelle : ce qu'en pensent les parents

L'opinion des parents sur l'école maternelle est fondamentalement positive, même s'ils estiment qu'une évolution est nécessaire :

  • 88% souhaitent un meilleur apprentissage de la place de l'autre ;
  • 86% aimeraient une évolution dans l'apprentissage de la connaissance de soi.

Cette demande d’évolution pose des questions sur la manière dont l’enfant est abordé personnellement. Cette approche, sous l’impulsion notamment des neurosciences, est aujourd’hui une demande forte des parents.

Quelles sont les priorités de l'école maternelle ?

Les parents jugent qu’il est prioritaire d’orienter davantage les pédagogies :

  • vers la confiance en soi des élèves en les mettant en situation de réussite à 79%
  • vers le bien être des enfants à 76%
  • vers la relation à l'autre, le travail en groupe à 72 %

Les pistes pour l'école maternelle

Les parents sur ces questions sont cohérents avec leurs demandes :

  • 68% jugent prioritaires une augmentation du nombre d’enseignants et d’ATSEM afin d’encadrer de manière plus personnalisée les enfants et de renforcer la qualité des apprentissages.
  • 63% considèrent qu’il est prioritaire de renforcer la formation des enseignants et des ATSEM afin de garantir un accompagnement affectif et pédagogique des enfants.

 

(Sondage Apel-BVA - Octobre 2018)

TELECHARCHER LES RESULTATS DU SONDAGE

POUR EN SAVOIR +

Consultez notre blog consacré au petit déjeuner débat

https://maternellequellesambitions.tumblr.com/

Ajouter un commentaire

Les réactions à cet article (0 commentaire)

    Soyez le premier à laisser un commentaire.

Voir plus de commentaires